11-09-2015

Cas clinique. Faut-il baisser les bras après un hydrops ?
Christine Brodaty

Un homme jeune de 26 ans vient consulter pour un dernier avis avant de se résoudre à une thérapeutique chirurgicale.

Il est très invalidé par sa mauvaise vision, surtout du côté de l’œil droit. Il n’arrive pas à trouver un emploi fixe car ses aptitudes visuelles ne lui permettent ni de conduire ni de travailler sur écran. De plus, il vit dans une bourgade, ce qui ne simplifie pas les déplacements pour rechercher du travail.

Dans ses antécédents ophtalmologiques, on note un kératocône bilatéral prédominant du côté droit, connu depuis 2006.

PDF - 1.4 Mo
CDO_188_C Brodaty

 
 



Pour s'abonner à la newsletter, cliquer ici.


Articles contacto
Orthokératologie : pour une correction plus naturelle ?
À propos d’Oxysept® 1 Etape
L’adaptation en lentilles de contact des enfants porteurs d’un kératocône
Nouveaux matériaux silicone-hydrogels des lentilles souples : des avancées incontestables
L’orthokératologie évolue, les contactologues s’interrogent

Contacto.fr est un site des Cahiers d'Ophtalmologie
Développement & Graphisme
Iroises MediaMed et lespetitesmains.net