3-05-2006

Nouveaux matériaux silicone-hydrogels des lentilles souples : des avancées incontestables
Stéphane Fiat-Rubolini

CDO n°96 janvier 2006

Les matériaux hydrogels ont montré leurs limites en matière de transmissibilité à l’oxygène. Il a été clairement démontré qu’ils n’autorisent pas un port nocturne en toute sécurité. On connaît depuis longtemps la très haute transmissibilité à l’O2 du silicone. Toutefois, des lentilles en silicone pur, essayées dans les années 80, furent un échec.

Vers la fin des années 90, on a enfin réussi à élaborer les matériaux hybrides silicone-hydrogels, résultant de la copolymérisation de polymères d’hydrogels et de monomères de silicone. Les premières lentilles sont sorties en 1999. Six ans après, elles ont si bien trouvé leur place, que l’on est en droit de supposer qu’elles représentent l’avenir de la contactologie, bien qu’il soit peut être un peu tôt pour s’avancer sur ce sujet.

Néanmoins, les lentilles silicone-hydrogels offrent de nombreux avantages, dont ceux d’autoriser un port journalier de longue durée et le port nocturne sans risque d’hypoxie cornéenne.


Télécharger le document complet :
 
PDF - 1.1 Mo, 0 x 0 pixels
 

 
 



Pour s'abonner à la newsletter, cliquer ici.


Articles contacto
Une question de bon sens
Lentille de contact PureVision2 pour Presbytes. Avant-première
Controverse en lentilles journalières
Biotrue : une année concluante
Analyse des cornées iatrogènes et adaptations complexes

Contacto.fr est un site des Cahiers d'Ophtalmologie
Développement & Graphisme
Iroises MediaMed et lespetitesmains.net